27 avril 2012

Une Ashley de trop

Tandan ! Après one year d’hibernation, mes antennes de cargouille frétillent de nouveau... Je reviens pour de nouvelles aventures !!! En + de 365 jours, qu’est-il arrivé à ma coquille ? :

L’abandon de binomette partie élever des nains à grosses têtes et petits corps, des little choses adorables et aussi frétillantes qu’une colonie d’asticots dans un calendos 100% odorant... BREF !!! En échange standard, j’ai hérité d’Howard, un Diomédéidé (un oiseau aux capacités de vol plané inégalables) !!! Un albatros à pattes palmées qui défient les lois de la pensée unique = 1 pensée par jour et en mode ralenti !!!!!!! Comme disait l’autre : Tout ce qui ne se régénère pas dégénère !..... Et j’ai hérité de l’exemplaire unique !!!!!!!! HAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNN help !!! Barricadée derrière ma coquille faite de l’armure de mes défenses (... ou un truc comme ça...), je survie chaque jour. Koh lanta, à côté de mon univers, c’est le pays des bisounours !!!!!!!!!!

The first day, histoire de faire bonne impression, l’iconoclaste à pistons nous explose la kawateuse en voulant fêter son arrivée. No way pour le pardon !!! PAS TOUCHE LA KAWATEUSE ICONOCLASTE!!!! Avec Warren on en a avalé les capsules. Si pas de bras pas de kawa, alors pas de café = pas de quartier ! C’est THE WAR guy !!!!

 Hier, de retour d’un reportage, Howard m’informe : « Faut fissa que tu bigophones à Ashley à l’agence de tourisme car elle veut 200 cartons d’invitation personnalisés. Et il faut les lui livrer dans l’urge !... » 

« Quôôôaaaa ?! » m’entends-jeu bramer, incapable de dépasser la parole monosyllabique ! « No way pour Ashley, j’chuis pas sa soubrette ! ». Et, planté comme un stabilo avec son pull couleur granny smith, Howard hulule en rab, «... Et tu vas pas être ravie, mais en sup, il les lui faut pour... cet aprem ».

Dans une solennité sacrée, le diadème explosif, je shoote mon bag sur le porte manteau !

Warren, dont la face de curcubitacée apparaît dans le coin de la porte laisse échappé un twitt sonore empli de craintes primales « Bouhhhhhhhhh, là ça va saigner, ca va être show time !!!!!!! » vagit-il.....

Le chignon définitivement en grenade, je dégoupille l’ambulant à drelings pour phoner Ashley...La colère en lune croissante, sans passer par les attributs usuels de politesse, je beugle en larsen et lui lâche mon phrasé farci de contractions massives = Des politesses qui feraient passer les ZZ top pour des to be free.

« Ashley ! C’est la grande braderie de la bêtise ou quoi ! J’ chuis pas la fée clochette et Cendrillon c’est pas ma cousine ! On n’est pas dans un room-service ici ! Si tu veux des cartes, faut les demander just a little before ok ! T’as le cerveau en n° gratuit ma vieille ! Si t’es pas contente t’as qu’à leur forwarder ton invit sur ta gaine en bambou bio de chez carouf ! Ca sera au top de la personnalisation ça ! ». Le roudoudou échauffé, je raccroche avant d’entendre de nouveau le phone mugir. « Dreling, dreling !!!». Contact : « A-S-H-L-E-Y » sur le cadran.

« Quôâââ encore ? » croasse-jeu avant d’entendre une little complainte mi-coite.

« Euh... Désolée Escargote, mais là, j’ai le cerveau en livraison gratuite... Ké invitations ? J’ai rien quémandé môa... ».

Le regard vidéo à 360°, je zieute un Howard au regard de poulpe... « Euh.... j’ma leurré ? » couine t-il ...

Les pupilles en mode destruction massive j’interroge, j’enquête, je sonde le lémurien aux yeux globuleux chevillé à son clavier : « Ké A-S-H-L-E-Y t’a bigophoné, H.o.w.a.r.d ?!... »

« Oups... C’est pas Ashley de l’agence de tourisme ? Y’a ti éventuellement une autre Ashley à Mouize les Bégonias ?.... » re-couine t-il. - - - -Travelling arrière - - - -

Après un flash d’absence de neurones, je jump sur le drelingueur pour composer le number d’Ashley du CLUB DES DEAMBULATEURS. « Ashley, c’est toi qui ma phoné just avant before ??????».

La zizanie dans les tresses, j'entends la voix graveleuse de l'autre Ashley « Ah ! enfin je vais avoir mes invits !!! ».

La bave rageuse aux antennes, je déflagre sur HOWARD. « c’est Mario Bross Time MOLLUSQUE ! Choisis ton niveau, je vais évaporer ton patrimoine d’intellect !"

Posté par escargot83 à 14:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Une Ashley de trop

    oh mon dieu, oh mon dieu, oh mon dieu... intense moment de bonheur ! merci de m'avoir mailoté, je tenais à être la première à lire les dernières nouvelles !!! J'en pleure de rire ! Et comme j'ai bien capté qui est la ashley en question, j'espère que tu l'as atomisé elle et toute sa famille de dégénérés ! En souvenir de binomette qui certains jours s'arrache les tresses avec ses nains... purée j'ai qu'une chose à dire, je t'aime toiiiii, et d'amour fou !!!!

    Posté par bibouillette, 29 avril 2012 à 14:09 | | Répondre
Nouveau commentaire