11 janvier 2013

un trône pour Binomette

fauteuilA potron minet,  colorée comme un haribo, Binomette arrive au  labo expérimental de com ! Elle déboule dans le bureau avec sa  panoplie de trousses et valises : trousse à I phone, trousse à  klinex, trousse à désinfectant pour mains, valise à  collation de 11h, etc….

« Mais où kcé ti kelle a foutu ma chaise  l’ôt’ ? » brame-t’elle avec la  légèreté d’un Christmas pudding.
Effectivement, il manque cet objet quelque peu indispensable pour poser  son auguste séant devant l’ordi… Avant son départ  définitif, la pétasse à barettes qui a  été son substitut pendant deux ans a encore frappé ! « DEZAPIRE » (en anglais dans le texte) le fauteuil à  roulettes !!!
Tout schuss, Binomette déboule dans l'antre de Pablo. Noël  aidant, elle lui demande, idoine à sa généreuse  réputation, s'il peut éventuellement lui procurer avec ou  sans papier cadeau, un ustensil à fessier pour pouvoir travailler  dans une position que la bienséance honore. Faut dire que la  génuflexion nippone en mode futon pour worker n’est pas le fort  de ma Binomette !... Pablo, les boots zippés jusqu’au cou  accède à la requête dans sa grande bonté : « Okaydoki ! (humour standard d’un Pablo enjoué,  figé dans les années 90) , j’m’en vais manager  l’affaire » hulule-t’il en brandissant le carnet  à bons de commande.
Les heures passent. Dans l’aprem, les lipides en panique, Esperanza,  du service de comptage et pépettes, me bigophone.
« Bon, j’ai un big problem. Pablo the Fisrt m’a  chargé de commander un fauteuil pour ta Binomette. Faut une  réponse rapide car ça fait partie d’une promo et ce soir  c’est closed ! Faut m’aider là ! »
« D’ac ! » répond-deu-jeu  prête à rendre service comme d’hab…« Y’a t’i une erreur ?" caquète-je. « Un fauteuil à 38,50 euros… C’est pour poser  un luc d’écureuil ou quoi ? ... Sinon y’a mistake dans un  chiffre… »
Prête à dévisser grave de mon siège 100%  skaï sauvage, je plonge alors dans le catalogue : « Ben non ,  c’est bien la référence que nous a donné Pablo  pour la commande ". On part alors en spéléo dans les  chapitres, pour vérifier le prix : trente huit euros et  cinquante cts clignote la pub !
« Damned ! c’est the first time depuis le début de  ma carrière que je commande un fauteuil de ce prix. Il est en mousse  ou en carton recyclé le truc ? » croasse Esperanza.
Le stresse en surclassement, elle appelle alors Pablo qui clarifie « Ben, j’ai vu la promo et y’avait deux fauteuils à  ce prix, avec en prime, un trousseau complet... et, avec en sup, couette  ignifugée, drap housse, gants de toilette, serviettes et chaussons  taille unique de salle de bain… Charlotte étant en  délicatesse avec son divorce … J’ai pensé  qu’on pourrait lui filer le tout pour recomposer son home… ».
La tête enrubannée façon surprise de Noël  Espéranza tatillonne : « Ouais…. Mais pour  la Binomette… Je suis not chûre... Pour ma part, Je me  risquerais pas à poser mon auguste postérieur sur un fauteuil  discount moi ! 19, 25 euros par joufflues, ça fait pas cher le bleu  aux miches ça ! L’a pas travaillé chez Rémy  Julienne Binomette ! » bleuge Esperenza... La patience en  autocuiseur, elle harponne le bigo : « Allo la magouille  discount ! Bon, c’est ok pour la commande. Mais je veux recevoir itou  le trousseau à mémère, dixit la promo et ad doc de la  pub ok ? ! ».
Le viscose en sueur, la voix du cadran bigophonique hoquète : «Y’a un ot’ blem m’am ! J’ai pu toute les  couleurs pour l’trousseau d’la dame !!! I reste le yellow  marron, le vert fluo ou le mordoré... ».
Le gommage facial en délicatesse, Espéranza fulmine « Envoie le mordoré et pi qu’on en finisse ! Un  pose-joufflues à 38 cahuettes, CA VA PAS ME SQUATTER LA MAT ...  NON MAIS !!! ... L’a ka faire les vides-greniers la gonze Charlotte  !  Et pis on est le 9 of january m’dam ! C’est the  first day of solde au cas où personne l'aurait rencardé !  Je suis en débit de patience compris !!! ALORS ABOULE LA PARURE  EN N'IMPORTENAWOUAKE DE COULEUR OU JE T’ENVOIE AU FESTIVAL DE LA  FRAISE !!! ».
La jugeote en prix indicatif, c’est à ce moment là que  Pablo pulse dans le bureau... « Alors ?.... J’ai  bien fais non ? Elle va être contente  Charlotte !!!»
Le make-up coordonné avec mon gilet de sauvetage, je pouffe : « Ben ouais, par contre, j’attends de voir la trombine  de Binomette... Quant à son séant ... Quand elle va comprendre que vous l’estimez à Trentehuiteuroscinquante...Vous n’aurez pas le vent en croupe !!! ».

Posté par escargot83 à 08:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur un trône pour Binomette

    arf j'avais oublié de commenter celui ci tiens ! Faut dire que depuis le fauteuil à 38,50 euros est arrivé. Bon en même temps vu que je travaillais sur un strapontin depuis un mois, c'est forcément mieux... Par contre je n'ai pas encore réussi à savoir si les séances d'osthéo étaient comprises dans le pack vu que je suis obligée de me contorsionner pour passer entre le fauteuil (collé au mur) et le bureau (collé aux bras du fauteuil) ?! Et ne me parle pas des 4 papillotes que j'ai mangé cet aprem s'il te plait !

    Posté par binomette, 18 janvier 2013 à 16:54 | | Répondre
Nouveau commentaire